Le vélo électrique

Le vélo éclectique
Le vélo à assistance électrique ou VAE est une équipée d’un moteur électrique auxiliaire et d’une batterie rechargeable
Les VAE existent depuis les avec le premier modèle de série : le EMI/Philips de 1936/38. Ils sont réapparus vers la fin des années 1970 pour connaître depuis l’an 2000 un regain d’intérêt avec l’évolution des performances suivant celles des batteries (voir plus bas).
Contrairement aux cyclomoteur ou aux trottinettes électriques qui possèdent rarement des pédales, la batterie du vélo à assistance électrique n’envoie son énergie au moteur que pour amplifier le mouvement du pedalier . Il s’agit donc d’une assistance discrète et limitée ne dénaturant pas la fonction première du vélo, ni son maniement.
Un vélo électrique dont l’assistance se déclencherait sans que l’on pédale est considéré en Europe comme un scooter et est soumis à des contraintes réglementaires plus importantes : en France, un tel véhicule doit être assuré et nécessite le port du casque.
En 2007, 250 000 VAE auraient été vendus en Europe et 20 millions en Chine ; en 2010, la Chine seule compte 120 millions de VAE (e-bike)1.
En 2007, 250 000 VAE auraient été vendus en Europe et 20 millions en Chine ; en 2010, la Chine seule compte 120 millions de VAE (e-bike)
Le VAE se décline en trois types de véhicule (« Péd » de pédale et « élec » d’électricité)2 :
le Pédélec dont la vitesse est limitée à 25 km/h ;
le Pédélec rapide, appelé aussi S-Pedelec (Speed Pedelec), dont la vitesse est limitée à 45 km/h ;
le Pédélec de course, appelé aussi R-Pedelec (Race Pedelec), dont la vitesse est limitée à 75 km/h.

Laisser un commentaire